Page d'archive 8

Le Mandala de la Graine

A partir de ce moment, j’alterne mandalas et peintures que j’appelle symboliques, parcequ’elles ne sont pas une image du réel, mais une représentation d’une vision intérieure. Je m’aperçois aussi que cette peinture touche davantage ceux qui la regardent et remuent en eux des choses qui leur sont propres. C’est ainsi que j’ai toujours voulu que soit ma peinture : un langage qui me permette de dire mon histoire et dans laquelle les autres puissent identifier une partie de la leur . Cette partie qui nous réunit tous en tant qu’humains. Cela peut paraitre bien pompeux et idéaliste, j’en ai conscience. Mais chaque émotion qu’une personne éprouve et exprime devant un de mes tableaux est une récompense immense et un signe de reconnaissance.

Ce mandala s’appelle le mandala de la Graine parceque c’est ce que j’ai ressenti au fur et à mesure que je le peignais : les couleurs de terre, le cheminement de la graine depuis le ventre chaud de la terre vers la lumière , son éclosion et son retour au sol sous la forme d’une autre graine. Comme tout ce qui est vivant sur cette planète…

Beaucoup d’éléments futurs de mes peintures à venir sont en prémisses dans ce tableau : la Terre, le végétal, la maternité, la féminité .

 

 

(collection personnelle)

Le Monde de l’Arbre-Lune – ma vie rèvée

Le Monde de l'Arbre Lune

J’ai vu ce tableau avant de le peindre. Je l’ai vu dans ma tête très nettement : le format, les couleurs, je savais comment j’allais m’y prendre. A partir de ce moment, peindre n’a plus été pareil. Du fond du trou noir de la dépression, ce que j’exprime sur mes toiles à partir de ce jour est une abondance de couleurs et de lumière. Je quitte ce plan matériel pour entrer dans une dimension personnelle . La main qui tient le pinceau est celle d’une coquille vide qui déambule machinalement. Celle qui peint est ailleurs .

 

Vendu

Mandala lunaire – le premier…

Mandala lunaire

 A la même période , je re-découvrais un style de peintures que je ne connaissais que de façon très lointaine. J’avais participé, des années auparavant à des ateliers de peinture, et l’un d’eux était consacré aux mandalas. En m’appuyant sur les souvenirs que je gardais de cette séance, j’élaborai cette petite toile  avec les consignes données : figures géométriques et symboles, importance du centre, sensation de cycle, équilibre et symétrie.  Voici donc mon premier mandala, qui mesure 40cm sur 30 cm. C’est avec celui-ci que j’ai défini le symbole qui me représente toujours : la Lune et que ma peinture a pris un nouvel élan.

 

(collection personnelle)

La prisonnière du rêve- un jour vint la noirceur

La prisonnière du rêve

Elle était à l’intérieur  , la noirceur, celle qui rend sourd et aveugle au monde.  Elle pousse à se réfugier « ailleurs »… dans le rêve, là où l’on est invincible et immortel. Car comment tuer ce qui est déjà mort?

C’est une petite peinture sur toile, faite « à l’arrache », une speed painting dictée par la nécessité. Et elle introduit le long voyage que j’entrepris alors  vers un  monde perdu, celui dont je viens.

 

(collection personnelle)

Morcellements (peintures)

Nus

A la suite du sujet d’hier, quelques exemples du cadrage particulier dont je n’arrive pas vraiment à sortir.. comme si ne retenais que cette tranche de corps, ou si je niais celles qui manquent. Quelque chose à voir avec la maternité, la déformation du corps que le temps imprime.  Pas de titres non plus, Nu bleu, Nu rose, Nu blanc, Nu doré, Nu rouge. Une forme, une couleur. Statiques et anonymes.

A vendre/acryliques sur toiles/ formats divers : 50x50cm/100x70cm : carrés :200€

                                                                                                                               rectangulaires : 300€

 

Mythes -

MythesMon intérêt pour les symboles et archétypes ne se limite pas aux contes de fées. Certains sont plus anciens, et relèvent davantage de la mythologie.

Voici trois grandes peintures sur papier  (100×70 cm) , intitulées La Fée des Bois, la Sirène et la Dryade.

Un autre élément de mon travail apparait aussi sur ces peintures : le cadrage. J’aime les découpages en plan serré, morcelés peut-être, ou insitant sur un élément particulièrement descriptif pour moi : le buste doré drapé de vert de la Fée, le ventre de poisson laiteux de la Sirène et la croupe voluptueuse de la Dryade telle que pourraient la voir les Faunes à l’affût derrière les feuillages.

A vendre/ acryliques sur papier/100×70 : la Sirène (non encadré) : 50€

                                                                            la Dryade (encadré)      :90€

                                                                            la Fée des bois :vendu

Petite présentation

Il n’est jamais trop tard pour bien faire, et ça ne fait que 3 jours que j’ai ouvert ce blog. Il lui manque quand même une petite présentation.

D’abord pourquoi existe-t-il? c’est très simple : je suis peintre, je veux que ça se sache, je veux montrer mon travail et en parler. Je présenterai une oeuvre par message avec son histoire et quelques explications sur ma démarche. Toutes les questions sont les bienvenues!

Ah! et certaines sont à vendre.. n’hésitez pas à me contacter par MP ou par mail grassethelene@orange.fr pour me questionner sur le sujet.

Bannières amies

paganissimaLune d'ô

Archétypes – contes de fées

ArchétypesAprès le tout médiéval d’hier, c’est logiquement que j’enchaine aujourd’hui avec cette série de dessins aux crayons de couleurs.

Pourquoi archétypes ? Cette notion a particulièrement été développée par Carl Jung, psychanalyste élève de Freud, dans ses recherches sur le phénomène d’inconscient collectif.  Il les nommait « images primordiales » . Ce sont , à la fois, des émotions et des images, véhiculées depuis des siècles, et leur effet est particulièrement remarquable dans des situations humaines typiques et significatives telles que la naissance et la mort, le triomphe sur les obstacles naturels, les âges de la vie où l’on se transforme, le danger extrème ou l’expérience de la terreur.(extrait de : Introduction à la psychologie de Jung , de Frieda Fordham)

On retrouve ces modèles d’expérience et de conduite dans nos sociétés par le biais des contes de fées qui sont, bien sûr, des histoires pour les enfants, mais pas seulement. Ce sont des récits initiatiques dans lesquels des figures symboliques auxquelles l’auditeur ou le lecteur peut (ou pas) s’identifier parcourent un chemin de transformation et d’accomplissement.

L’enchainement avec le médiéval vient du fait que majoritairement, les personnages de nos contes sont porteurs d’une imagerie , de valeurs et de croyances de cette époque.

Voici donc, l’Enchanteur, la Fée, la Princesse, La Sorcière, le Chevalier, le Prince, la Reine et le Roi.

Les Bêtes et la Belle – médieval

Les Bêtes et la BelleVoici une des premières facettes de mon univers. Elle introduit parfaitement la suite qui reste à découvrir.

Aujourd’hui nous partons en famille pour la citadelle des Baux de Provence où se déroule une grande fête médiévale dans un décor presqu’irréel. (des photos de cette journée plus tard)

Pour l’heure, voici le plus « médieval » de mes tableaux. Son histoire commence par une photo dont l’ambiance me frappe et me fait immédiatement penser à une sorte de fête sombre, à Bosch, à Brueghel.. pas découragée pour deux sous par ces immenses Anciens, je me lance .

A vendre /acrylique sur toile/50x50cm  : 200€

 

 

Le premier jour…

le peuple des couleurs

 

..Il y eut les couleurs. C’est comme ça que commence l’histoire. Chaque jour, jour après jour, je ferai découvrir à mes aimables et généreux visiteurs les couleurs de mon univers et les rêves qui les accompagnent.

Ce tableau a donné son titre au blog. C’est une grande toile de 1,20m sur 1,20 à l’acrylique qui m’a bien fait souffrir pendant des mois.
C’est le Peuple auquel j’appartiens.

 

Vendu


1...45678


Les minis-aventures de Jojo... |
Sixage™ Le site officiel. R... |
DuffDes!gn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ateliers enfants
| axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -